L'objectif Laowa 15mm f/4 Macro est-il un jouet ?

L'objectif Laowa 15mmf/4 macro est il un jouet ?

POURQUOI J'AI ACHETÉ CET OBJECTIF ?

test objectif laowa 15mm macro pour illustration blog Patrick  goujon
test objectif laowa 15mm macro pour illustration blog Patrick goujon

 

Tout d'abord je tiens à affirmer que j'ai  acheté volontairement cet objectif et aucune entreprise ou boutique ne me l'a prêté pour que j'écrive de jolies choses dessus ( Et si tel était le cas les conditions de mon compte-rendu auraient été les mêmes !).

 

Revenons à la question, voici dans le désordre les raisons qui m'ont poussé à investir près de 500€ dans un objectif de marque asiatique ( peu distribué en France) et disposant de très peu de retours d'utilisateurs dans le monde entier :

  1. La  vraie nouveauté en objectif macro
  2. Un nouveau potentiel créatif en macro/ proxy-photographie
  3. Une nouvelle motivation pour sortir s'allonger par-terre. 
  4. Me frotter à un objectif entièrement manuel ( MAP et bague de diaphragme) 

Voici à présent les éléments qui m'ont fait fortement hésiter lors du passage à l'acte d'achat :

  1. Pas de vendeurs ou revendeurs  en France ( Lovinpix.fr  distribue cet objectif depuis le deuxième trimestre 2016).
  2. Un SAV incertain ( même si le risque est moindre avec un objectif manuel mais un problème durant le transport est toujours probable.
  3. Une grosse interrogation sur les qualités réelles de cet objectif.
  4. très très peu d'informations sur le sujet a part les effets d'annonces dans toute la presse spécialisée.
  5. 500€ , cela reste une somme conséquente pour un amateur et  pour un résultat  incertain !

Je ne pense pas être le seul à m'être posé toutes ces questions pour au final avoir franchi le pas et exposer aujourd'hui le récit de mon expérience avec le LAOWA 15mm f/4 MACRO.

 

Le déballage

Dans quelles conditions s'est déroulé ce premier contact ?

 

Nous sommes dans le premier trimestre de l'année 2016 ... et en Moselle ( Lorraine) ...  donc les premières images que vous verrez sortir de cet objectif atypique seront dénués malheureusement de toute vie animale ! En revanche vous aurez à foison : tronc d'arbre, mousse et plancher végétale.

 

J'ai essayé d'alterner prise de vue à main levée ainsi que prise de vue au trépied. Pour les prises de vue au ras du sol j'aurai vraiment aimé avoir un écran orientable sur mon 5D mark II. Vous l'aurez compris cet objectif sera testé sur un boitier plein format Canon et son cadrage ne sera pas issu d'un crop factor d'un boitier Aps-c.

 

Il est important de garder à l'esprit que ce test est uniquement le fruit de mon ressenti personnel et ne s'appuie sur aucune mesure technique ni autre courbe MTF ! 

 

test objectif laowa 15mm  pour illustration blog Patrick  goujon
test objectif laowa 15mm pour illustration blog Patrick goujon

PREMIÈRES IMPRESSIONS TERRAIN ET PRISE EN MAIN DE L'OBJECTIF LAOWA 15mmf/4 MACRO

Un choc, une remise en question ou bien encore une perte totale de repères. Je n'exagère pas quand je prononce ces mots tant la manipulation de cet objectif désoriente totalement ma manière de photographier les sujets de petite taille.

 

Mais avant de mettre l’œil dans le viseur je dois bien l'avouer, quel pied d'avoir un ensemble objectif-boitier d'un poids raisonnable. Je redécouvre une maniabilité que je n'avais plus eue depuis bien longtemps. Je me surprends même à garder l'ensemble boitier-objectif à la main pendant ma ballade.

 

Mais même si une focale de 15mm laisse présager une plus grande probabilité d'obtenir des photos nettes je garde toujours avec moi mon fidèle trépied pour peaufiner la composition de mes prises de vue.

 

La visée

 

C'est la première fois que je dispose d'un objectif entièrement manuel. Si je suis assez habitué à faire mes mises au point manuellement je dois dire que l'ouverture et fermeture  du diaphragme en temps réel est assez inconfortable en matière de visée. Je me rend aujourd'hui compte du luxe de pouvoir shooter 100% du temps à pleine ouverture.

 

Je pense que le but de cet objectif est de fournir une image une plage de netteté la plus étendue possible. Cependant à partir de f/16 et au-delà la visée s'obscurcit nettement et la mise au point peut devenir incertaine. je vais me répéter mais je vais encore louer les louanges de mon trépied qui me permet de viser à pleine ouverture puis fermer mon diaphragme sans perdre mon point de netteté ni mon cadrage.

 

Habitué également à ajuster mon point de netteté en mode liveview ( même à 15mm !) la distance séparant le sujet de l'objectif étant très restreinte je suis dans l'obligation d'être dans le même axe que l'écran LCD de mon boitier canon 5D mark II. Ce qui se traduit le plus souvent par une position allongée. J'avoue aujourd'hui être envieux d'un écran Lcd orientable pour plus de confort. Malheureusement et à ma connaissance ni les reflex Canon 5D mark III, IV ou encore le 6D n'ont d'écran orientable... et c'est bien dommage pour ma pratique.

 

A main levée ce point peut être problématique.

 

Première contrainte de cet objectif atypique : la visée.

 

La MAP

 

Pour qu'un véritable objectif macro soit agréable à utiliser il faut que sa bague de mise au point soit douce et fluide mais également que la course de celle-ci ne soit pas trop restreinte.

Il serait par exemple inconcevable de passer du rapport minimal à l'infini en un simple quart de tour !

 

Bien que le Laowa soit également un objectif grande angle la longueur de course de la bague métal de mise au point est cohérente avec sa spécificité  Macro. Sa largeur est également bien pensée. Son utilisation est donc agréable. un très bon point.

 

Pour atteindre le rapport maximal ( soit 1:1) il faut s'approcher du sujet  à moins de 5mm de la lentille frontale. A la lecture de ce chiffre on se rend vite compte de la contrainte ou du danger que peut représenter cette donnée pour la lentille. En effet à 15mm on ne se rend absolument pas compte des perspectives. Aucun problème quand il s'agit de simples pétales mais tout autres choses peut endommager la fragile surface.

 

En matière de praticité sur le terrain je dois bien avouer que je positionne avec soin dans un premier temps l'ensemble boitier-objectif, puis lorsque celui-ci est stabilisé, je porte alors mon œil dans l’œilleton.

 

Ne pensez pas vous servir de son pare-soleil car celui-ci est bien visible quand l'objectif est monté sur un boitier plein Format.

 

Deuxième contrainte : faire attention à la lentille frontale.

 

test objectif laowa 15mm  pour illustration blog Patrick  goujon
test objectif laowa 15mm pour illustration blog Patrick goujon

Le piqué

Comme énoncé vous ne trouverez pas ici de courbes justifiant mon ressenti et mes premières conclusions. 

 

Etant toujours en phase d'expérimentation de cet objectif hors norme mes conclusions actuelles ( avril 2016) peuvent être amenées à changer avec le temps et la maîtrise de ce caillou.

 

Je ne vais pas tourner autour du pot longtemps pour vous dire que pour l'instant je suis déçu par la qualité de mes images. Je ne parle pas de la dimension artistique ou du côté créatif mais bien de la qualité même du rendu en matière de piqué.

 

En effet je suis déçu par le manque de netteté en comparaison de mes autres optiques macros ( Sigma en l’occurrence). Sans entrer dans le débat de visualisation des images à 100% sur son ordinateur, ce procédé permet néanmoins de se rendre compte un peu plus objectivement de la différence de piqué entre 2 objectifs.

 

Donc en visualisant mes fichiers raw je n'ai pour l'instant aucune explosion de détails comme je l'espérais. Voici quelques images qui illustrent mon propos ( les images cliquables ont une taille de 1200px)

 

L'objectif étant entièrement manuel et sans communication des exifs avec le boitier je ne peux vous donner les paramètres précis pour les photos de cet article. Ceci étant dit je peux néanmoins vous assurer que les photos ont été réalisées avec une ouverture maximum de f/8.

 

 

Comme je n'ai pas l'habitude de rejeter toutes les critiques et reproches contre mon matériel de manière exclusive et précipitée je vais continuer dans ce sens.

Je pense en effet qu'une grande partie de mon insatisfaction est dû essentiellement à une utilisation non-optimale de ce nouvel objectif.

 

Au risque de me répéter et cela peut paraître absurde avec une focale de 15mm mais j'éprouve de grandes difficultés à effectuer une mise au point correcte et précise.

 

Vous remarquerez aussi que je n'ai pas mis de crops issus des coins de l'image ( pour l'instant) pour ne pas emprunter un chemin trop facile vers une conclusion non abouti sur cet objectif de 500€.

 

Toutes les images de cet article proviennent de fichiers raw converti jpg srvb avec une légère augmentation du contraste avec une accentuation par défaut de Lightroom de 25.

 

le bokeh

Bien que je n'utilise pas  cet objectif à pleine ouverture pour profiter d'une étendue de netteté maximum je voulais néanmoins connaître la progressivité de la transition nette-flou ainsi que la nervosité du flou.

 

En toute subjectivité le flou provoqué par cet objectif est pour ma part relativement inesthétique. Je vous laisse juger par vous même sur la photo qui suit.

 

test objectif laowa 15mm  pour illustration blog Patrick  goujon
test objectif laowa 15mm pour illustration blog Patrick goujon

La résistance aux Flares

 

 

Le flare est une aération optique due à une diffusion parasite de la lumière à l’intérieur d'un objectif. Cette diffusion entraîne une baisse générale du contraste de l'image.

 

Indépendamment de la spécificité de cet objectif en macrophotographie sa focale ultra grand-angle de 15mm peut prédire une prédisposition certaine aux flares.

 

En effet avec une focale ultra grand-angle on peut autant prendre très facilement ses pieds ainsi qu'une grande partie du ciel avec le soleil qui s'y trouve. Si vous photographiez la nature comme moi aux heures ou le soleil est relativement bas alors ce point est peut être important pour vous. 

C'est une belle et agréable surprise. Avec un soleil presque de face cet objectif se comporte très bien avec les rayons  de Mr soleil créant un bel effet ( dont je ne connait plus le terme anglais) de halo.

 

Bien sur si on malmène un tant soit peu le caillou on obtient de magnifiques effets inesthétiques rouge orangé. Ce phénomène peut facilement être évité en orientant de quelque degré l'inclinaison de l'objectif.

 

test objectif laowa 15mm  pour illustration blog Patrick  goujon
test objectif laowa 15mm macro pour illustration blog Patrick goujon

MISE EN APPLICATION ESTIVALE SUR SUJET MOBILE

 

L'été est enfin arrivé et son lot d'insectes avec lui. Malgré une activité salariale intense j'ai pu utiliser l'outil asiatique de manière un peu plus approfondie.

L'utilisation de cet objectif sur des insectes m'a permis d'entrevoir de nouvelles créativités mais aussi de nouvelles contraintes auxquelles je n'étais pas habitué et que je vais développer avec vous. 

 

La coccinelle

( les vignettes sont cliquables pour atteindre une taille de 1920px sur le plus grand côté, je n'ai aucune idée du rapport de grandissement des crops présentés ici)

 

Commençons notre test terrain avec cette sympathique petite bête a bon dieu. Sous son apparence charmante cette coccinelle a mis mes nerfs à rude épreuve. 

 

Pour tous ceux qui présagent qu'il suffit simplement avec cet objectif de se mettre en hyperfocal et ensuite déclencher se trompe assez lourdement mais je ne vais pas les blâmer car c'est également ce que je pensais initialement.

 

Tout d'abord une coccinelle c'est assez petit et avec un 15mm une coccinelle c'est loin... très loin !

De plus les perspectives ne facilitant pas les choses la végétation est très vite contre la lentille frontale dans un environnement encombré.

Je rappelle que cet objectif est manuel ... donc pour plus de confort vous composez votre scène avec un diaphragme grand ouvert puis vous fermez manuellement le diaphragme pour donner la profondeur souhaitée. Et bien sur comme vous voulez un max de netteté vous fermez à f/22 voir f/32 mais vous vous rendez vite compte que votre vitesse d'obturation a chuté ... et que votre petit coccinelle est bien plus rapide que vous ne le pensiez !

 

J'ai donc éprouvé la plus grande difficulté à viser un insecte de moins de 1 cm ( que cela soit dans mon viseur optique ou par liveview) et encore plus à tenter une composition.

Résultat de la séance : près de 90% de taux de déchets et des images ... sans composition !

 

La mante religieuse

test objectif laowa 15mm macro  pour illustration blog Patrick  goujon
test objectif laowa 15mm macro pour illustration blog Patrick goujon

 

Nous voici avec un sujet qui me tient particulièrement à cœur puisque c'est un peu mon insecte fétiche et forcément j'en attends beaucoup ... et j'ai été une nouvelle fois déçu !

 

Sans entrer dans la qualité technique pure de cet objectif  j'ai encore une fois éprouvé la plus grande insatisfaction à composer une image esthétique.

 

Certes le cadrage est plus aisé grâce à la taille plus importante d'une mante religieuse mais je n'ai pas réussi à donner aux images ce dynamisme ( ou déformation) que seuls les grands angles savent opérer.

Voici des illustrations de mon propos réalisées à l'été 2016.

 

 

C'est bien malgré moi que je vous présente ces images sans parti pris artistique. Toutes ces images ont été réalisé sur trépied. Le piqué de cet objectif décroît très rapidement au fur à mesure que l'on s'éloigne du centre( même en fermant le diaphragme :(  ) je vous livre donc des crops provenant essentiellement du centre des images. Je trouve également que mon taux de déchets ( proche des 60% ) est bien trop élevé pour cet insecte relativement paisible. 

 

La lentille frontale étant très proche du sujet et la mante religieuse étant particulièrement curieuse la prise de vues est rapidement devenue un jeu de passe-passe !

En effet la mante religieuse est venue très souvent grimper sur la lentille de l'objectif. Si la scène est drôle au début elle devient très vite agaçante.

 

Voici une série de clichés pris par mon téléphone rendant compte de la promiscuité certaine et des conséquences fréquentes que cela a concrètement engendré  :) .

 

 

Alors que j'attendais beaucoup de cette rencontre animale je suis particulièrement déçu de la mise en oeuvre des prises de vues qui se sont révélé très compliquées par :

  • Le caractère curieux de la mante qui empêche de trop se rapprocher ( se tenir au maximum à 5 cm du sujet à cause des ravisseuses !) 
  • Un environnement encombré complexifie beaucoup l'approche vers l'insecte
  • L'utilisation du trépied est un vrai casse-tête avec cet objectif qui mériterait d'employer un rail de mise au point ( un peu comme avec le 65mm MPE de chez Canon).

J'ai utilisé cet objectif sur une dizaine de mantes religieuses et les comportements ont tous été similaires. Seule ma torche LED me procurant un éclairage d'appoint est parvenu à détourner la curiosité de la mante de l'objectif.

 

Dans mon précédent retour hivernal sur cet objectif j'avais trouvé que la résistance aux flares était plutôt bonne ... mais à l'usage et dans des conditions d'ensoleillement de fin de journée le comportement de l'objectif est plus pénalisant que je ne le supposais ! En effet on peut apercevoir aisément des points rouge ou orange sur l'image finale.

 

test objectif laowa 15mm macro  pour illustration blog Patrick  goujon
test objectif laowa 15mm macro pour illustration blog Patrick goujon

 

Voici une photo qui illustre bien les joies de la macro-proxi photographie avec un objectif grand angle !

test objectif laowa 15mm macro  pour illustration blog Patrick  goujon
test objectif laowa 15mm macro pour illustration blog Patrick goujon

CONCLUSION

 

Cela ne va pas être un mystère si vous avez lu mon article jusqu'ici en vous disant que cet objectif n'est pas à la hauteur de ce que j'espérais. Que cela soit en terme de qualité d'image ou plus subjectivement de potentiel créatif.

 

Cet objectif a un piqué très correct au centre de l'image mais reste loin de tous les autres objectifs macro standard que je possède. Évitez de trop décentrer votre sujet vers les bords de l'image si vous aimez garder du détail. C'est pour moi le plus gros point faible de ce caillou.

Je ne vais pas revenir sur son poids il est idéal et sa construction est rassurante. Je ne vais pas entrer dans le débat du pour ou contre tout manuel mais il est clair que la transition vers ce genre d'objectif a été pour moi assez douloureuse. 

 

La visée est pour moi le deuxième grand problème que j'ai rencontré. A 15mm les perspectives de prises de vue sur des insectes de taille modeste sont tellement déstabilisantes qu'elles en deviennent frustrantes de manque de résultats esthétiques. 

 

Bien que sa construction soit en métal, la grande lentille ( sans aucune mesure avec le 65mm MPE) est loin d'être protégé et un incident peut très vite arriver.

 

J'ai utilisé mon fidèle Canon 5D mark II pour ce test et je n'ai donc pas pu bénéficier de l'option décentrement. 

 

De plus je dois me rendre à l'évidence, l'objectif LAOWA 15mm f/4 macro ne correspond absolument pas à ma manière de photographier. J'en ai aujourd'hui la certitude :

  1. Ma focale de prédilection tourne autour de 200mm
  2. J'aime composer mes images avec un avant plan
  3. J'aime les faibles profondeurs de champ
  4. J'aime photographier mes sujets à une certaine distance
  5. Et surement pour d'autres raisons aussi futiles qu'inutiles.

Cependant je n'impute pas entièrement ma déception à l'objectif seul. J'ai certes utilisé l'objectif sur plusieurs mois mais certainement pas autant que je l'aurais voulu ! Cela fait aujourd'hui 10 mois que je possède ce caillou asiatique et malgré toutes les accusations que je profère j'ai la conviction que je n'ai pas su l'utiliser à sa juste valeur. Si ces défauts sont bien réels je n'ai pas su faire pencher la balance du côté positif. La photographie n'est elle pas elle-même une affaire de compromis ( triangle d'exposition).

 

 

Et si cet objectif  MACRO qui est présenté comme un outil ( atypique) dédié uniquement à la photo nature ... ne l'était pas vraiment ! 

 

Quelque chose me dit que cet objectif pourrait faire un tabac dans la besace d'un publicitaire qui voudrait mettre ses produits en valeurs dans un environnement moins sauvage ... et désordonné que celui de la nature.

 

P.GOUJON

 

Suivez-moi



Egalement sur le BLOG...


J'AIME

JE PARTAGE


Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    JulienB (vendredi, 21 octobre 2016 20:44)

    Super ce petit test Patrick, je possède aussi cet objectif et j'ai le même ressenti que toi.
    Piqué décevant (en macro) et grosse difficulté pour composer ses photos. Du coup je ne l' utilise quasiment qu'en paysage et là je trouve les résultats bien meilleurs (supérieur à mon 17-40L par ex)
    Quelques illustrations ici : https://www.flickr.com/search/?user_id=36957264%40N07&sort=date-taken-desc&text=laowa&view_all=1

  • #2

    Pose Nature (jeudi, 15 décembre 2016 11:54)

    Assez surprenant comme objectif, en effet je le verrai plutôt dans d'autres domaines, car là le bokeh ne rend pas honneur aux sujets !

    Merci pour ce test en tout cas, je cherchais justement des infos sur ce caillou dans une utilisation macro.