[Macrophotographie] : Choisir sa torche LED

Cela fait maintenant 1an et demi que j'utilise ce genre d'éclairage d'appoint dans certaines de mes compositions photographiques. J'en suis pleinement satisfait pour les différentes raisons que je vais évoquer dans ce billet.

En effet, les torches LED sont habituellement utilisées dans les productions vidéo. Réduire leur utilisation à ce seul domaine est bien dommage au vue de la souplesse de leur utilisation pour un usage en macrophotographie voir en packshot.

 

Découvrez à travers mon expérience tout son potentiel créatif.

UNE torche led en macro photo

 

Avant d'entrer dans le vif du sujet je vais vous présenter succinctement les différents accessoires en matière d'éclairage appliqué à la prise de vue en macrophotographie.

 

Panorama des éclairages possible en macro photo

 

Il existe plusieurs possibilités pour éclairer son sujet. Attention certaines de ces possibilités sont uniquement compatible avec des systèmes propriétaire ( Canon, Nikon). Les prix que je vous indique dans cet article sont purement indicatif et ne sont là que pour vous donner une échelle de valeurs entre les différents produits. 


Le flash cobra

 Le flash cobra tire son nom de son apparence semblable au reptile du même nom. Son utilité et sa polyvalence sont indéniables. 

 

Démocratisé par le phénomène strobist de ces dernières années le flash cobra a fait de nombreux adeptes dans la photographie de portrait et life-style.

Cependant son utilisation optimale demande une vraie maîtrise de la lumière et une connaissance de certains basiques.

Son utilisation en prise de vue rapprochée requiert quelques ajustements tels que le déport du flash en lui-même.  En effet son utilisation directement sur la griffe de l'appareil est souvent peu esthétique sur le rendu même du sujet.

 

Comme évoqué plus haut cet article n'a pas la vocation à recopier les pages d'un livre de macrophotographie donc certains éléments seront présentés uniquement de manières illustrés avec une simple légende ( je vous laisse faire vos propres recherches si vous souhaitez plus de précisions sur un élément).

Pour utiliser votre flash en déporté vous avez le choix entre :

  • Une barrette ( plusieurs tailles et dispositions disponibles sur le marché)
  • Un cable synchro flash ( environ 60€ chez les marques propriétaires pour moins de 20€ en no-name). Inconvénient : le cable et quelques fois la longueur de celui-ci.
  • Un transmetteur infra-rouge ( modèle ST-E2 chez Canon : 200€). Les modèles chinois ( exemple Yongnuo) font état de très bonnes performances et d'un excellent rapport qualité prix ( moins de 60€). Inconvénient de ce système : le système infra-rouge a des soucis de fonctionnement si les 2 céllules ne se voient pas ou en cas de rayonnement lumineux parasite.
  • Un transmetteur radio : Un choix plus judicieux pour une meilleure efficacité ( de nombreuses marques des produits allant de moins de 20€ pour un couple émetteur et transmetteur à plus de 250€. Les marques possibles sont en autres phottix odin, pocket wizard, yongnuo, cactus, pixel knight et bien d'autres).

MON EXPÉRIENCE

J'ai utilisé pendant près d'1 an une configuration avec 2 flashs cobras déportés et pilotés par un transmetteur infra-rouge ( ST-E2 Canon). Malgré de multiples essaies et documentation sur le sujet  j'ai été vraiment très peu satisfait du résultat. 

 

Je rappelle mon utilisation : Macro/ proxy photo uniquement en extérieur soit tôt le matin soit dans les derniers rayons du soleil du soir. voici les points qui m'ont conduit à ne pas persévérer dans cette voie :

  • manque de souplesse dans l'utilisation (nombreux essais de configuration en fonction de l'environnement et installation fastidieuse).
  • Problème de fonctionnement avec les rayons du soleil
  • Manque de prévisualisation du rendu avant déclenchement.
  • Effarouchement sur le sujet
  • Lumière souvent trop forte ( obligation d’adjoindre des accessoires pour adoucir la lumière ( softbox, cache ...)
  • Orientation subtile de la lumière difficile à obtenir sur de petits sujets ou de petite surface. 
  • Obligation de prévoir des piles en grande quantité selon le degré d'utilisation.

Le flash spécial macrophotographie

Il existe également des flashs exclusivement dédiés à la prise de vue macro.Il s'agit du  speedlight remote R1 chez Nikon et du MT-24ex chez Canon. Ce système coûte en moyenne entre 600 et 800€ selon la marque choisie. Comme on peut le voir sur les vignettes les flashs sont fixés autour de la lentille. Même si ceux-ci peuvent être installés sur une barrette ( type novoflex ou autres) pour les éloigner un peu plus, leur utilisation suggère des prises de vues très très prés du sujet lui-même. Pour faire de la proxy ( et non réellement de la macrophotographie ) ce procédé n'est pas adapté.

 

Le Flash annulaire

Je ne pouvais pas faire l'impasse sur les flashs annulaires. On en parle beaucoup en macrophotographie mais leur utilisation est également très controversée. Leur utilisation procurerait des reflets disgracieux sur les parties de certains insectes ( scarabées). On voit aujourd'hui apparaître des flashs ( ou ring flash ) à la technologie led. Quelques illustrations de ce procédé avec un bricolage sur la dernière vignette. Il faut compter environ 300-500€ pour un flash annulaire de marque.

PRÉSENTATION DE L'ECLAIRAGE LED CONTINU

 

Cela ne vous aura pas échappé, tous les produits décrits plus haut ne sont pas capables de produire une lumière continue ... et  c'est bien ce que je leur reproche !

Dans les paragraphes qui vont suivre je vais essayer de vous communiquer mon engouement pour ce système d'éclairage tout en mettant en relief les caractéristiques des modèles les plus populaires sur le marché.

Les torches à technologie LED ( light emitting diode en anglais ou diodes électroluminescente en Français) ont des avantages très appréciables pour une utilisation photographique :

  • Une lumière continue
  • un rendement lumineux supérieure à celui des lampes incandescentes
  • Une longue durée de vie ( souvent entre 20 000 et 50 000 heures)
  • Un fonctionnement en basse tension
  • un éclairage rapide et stable
  • Pas de dégagement de chaleur

 

Toutes ces caractéristiques techniques de fonctionnement sont à combiner avec d'autres critères plus subjectifs que nous allons voir à présent.

 

Quelles critères prvilégier pour sa torche LED ?

La taille et la puissance

 

Même si les leds ont une intensité lumineuse beaucoup plus importante que nos bonnes vielles lampes incandescentes, elles ne rivalisent guère avec un flash. Si vous voulez donc plus de lumière il faudra augmenter le nombre de leds. En conséquence votre torche sera plus grosse et plus lourde une fois les piles ou la batterie installée.

Pour un usage d'appoint et dans les conditions d'utilisation pratique on trouve communément des lampes torches disposant de 12 à 300 leds. pour garder une certaine polyvalence je conseille de ne pas descendre en dessous de 36 leds.

 

Manfrotto dispose d'une gamme de lampes torches led de 12, 24  et 36 leds. Les prix conseillés sont respectivement 49€, 89€ et 109 €. le modèle 36 leds existe en plusieurs versions allant jusqu'à 169€.

 

La marque Metz propose également une gamme cohérente avec 3 torches LEDs plutôt bien pensé. Elle se décline de la manière suivante :

  • La Mecalight LED-480 est équipée de 72 leds pour une puissance (480 lux) alimentée par 4 piles pour un coût de 99€
  • La Mecalight LED-320 dispose de 48 leds ( 320 lux) alimentée de 4 piles pour environ 80€
  • La LED-160 dispose  30 leds  alimentée par seulement 2 piles pour 50€

 

Avec une taille légèrement plus importante vous avez le choix entre le panneau torche LED Kaiser Starcluster avec 96 leds ( 200g) pour environ 140€ ( vignette1), La little panels microPro kit avec 96 leds (300g) pour 250€ ( vignette 2), La torche BIG avec 170 leds pour 100€ ( vignette 3)


 

Si toutefois il vous faudrait encore plus de Leds il faudra alors se tourner vers le kit Ledgo CN240CH et ses 240 leds pour un poids contenu de 420g et une taille de 16cmX14cm pour un prix de 230€ ( vignette 1) mais le champion rapport/ prix leds reste la torche Yongnuo YN-300 avec ses 300 leds pour moins de 70€ ( vignette2)


Mon expérience

Choisissez votre torche en fonction de votre utilisation. prévoyez son emplacement dans votre fourre-tout. Avez-vous réellement besoin de beaucoup de surface lumineuse ou de puissance pour photographier de si petit insecte ?

 

Il ne faut pas oublier que l'on peu avancer ou reculer aisément cette petite source lumineuse prés du sujet et voir directement son effet dans le viseur. Je possède la lampe torche Kaiser Starclust 96 leds et je l'utilise souvent à moins de 40% de sa puissance.

l'autonomie

 

Les torches leds consomment très peu certes mais consomment quand même !  La majorité de ces produits fonctionne avec des piles standards Lr6 ou des accus. Les plus petits modèles vont de 2 piles et les plus grands jusqu à 6. Leur autonomie moyenne tourne autour de 1h-1h30.

 

Vous pourrez néanmoins rajouter un peu d'autonomie en jouant avec l'intensité lumineuse des leds. En effet la plupart des produits ( mais pas tous !) sont équipés d'un variateur qui permet d'ajuster la puissance de la torche. 

 

En plus de ce côté pratique c'est vraiment un très gros plus quand on ne veut pas envoyer une décharge lumineuse sur un insecte. Bien sùr cette précaution ne vaut pas pour une utilisation packshot en studio.

 

La possibilité de fonctionner uniquement sur pile peut rapidement devenir une contrainte (certains utilisateurs de flash cobra vous le confirmeront). Pour contourner cette contrainte, plusieurs marques ont opté pour un fonctionnement sur piles ... et/ ou batterie. Cette seconde option permet ( si la capacité de la batterie le permet) de prolonger de manière non négligeable son autonomie en étant nomade. L'alimentation sur secteur est également une possibilité d'une utilisation plus sédentaire.

 


Voici quelques exemples :

Le panneau 96 leds Starcluster de Kaiser  permet outre son fonctionnement sur 6 piles, d'adjoindre une batterie LP-E6.

Les canonistes auront vite compris l'intêret de cette torche pour leur marque. La batterie LP-E6 est celle qui équipe les boitiers Canon 5Dmark II, 5D mark III, 6D, 7D, 60D et enfin 70D. Quel confort d'utilisation dans la recharge. Ce modèle peut bénéficier d'une alimentation secteur pour un surcoût d'environ 25€.


MON CONSEIL :

 Si je mets dans mon boitier canon 5D mark II uniquement les batteries garanties par le constructeur, je me permets un petit écart pour celles prévues pour la torche.

Vous pourrez vous procurez aisément sur le célèbre site ebay des batteries no-name LP-E6 pour moins de 10€. Ce conseil vaut également pour les autres marques de batteries.

 

La lampe torche Aurora max de 144 leds  ( 2000 lux) est équipé d'origine de 2 batteries Sony NP-F570 qui permet de porter son autonomie à près de 3h. Le poids de cette torche est de 340g et son prix est de 300€.

 

Contrairement à la batterie Canon, la batterie NP-F570 est prévue pour fonctionner avec plusieurs modèles de caméscope de la marque.


 

 

La lampe Aputure Amaran led light al-198c fonctionne également avec des batteries Sony. Heureusement car les 6 piles  alimentent les 198 leds pendant 1h maximum.

 


 

Le kit Ledgo CN240CH vu un plus haut fonctionne avec 6 piles mais aussi avec une batterie panasonic, une batterie Sony ou une alimentation secteur.

 

 


La températre de couleur

 

La puissance lumineuse s'exprime en lux et la température de couleur est défini en degrés Kelvin. les lampes leds d'aujourd'hui font preuve d'une grande stabilité et sont calibrées à la lumière du jour ( soit entre 5300-5600 degrés kelvins).

 

Cette indication est moins importante en photo qu'une utilisation purement vidéo. A moins de prendre ses photos uniquement en jpeg ( je sais que certains bridge et compacts ne permettent malheureusement  pas l'enregistrement de raws) et d'avoir mal effectué la balance des blancs, la possibilité de corriger avec qualité et justesse cette dernière sur nos clichés raws est une précieuse souplesse  qu'il ne faut pas bouder.

 

Toutefois comme je l'ai exposé dans mes revendications au début de cet article, je tiens à observer en direct le rendu de mes photos dans mon viseur. De plus si l'on dispose d'une trop grande différence de couleur entre plusieurs sources lumineuses sur la photo, le traitement de la balance des blancs sera alors beaucoup plus compliqué.

 

Pour toutes ces raisons j’apprécie une calibration à la lumière du jour. En plus de cette calibration originelle, la plupart des produits prévoient également la possibilité d'une calibration plus chaude autour de 3200 kelvins. Les procédés pour y arriver sont variés. En voici quelques exemples :

  • Un système d'aimants qui permet de fixer des filtres colorés sur l'avant de la torche. 
  • Un système de glissière où s'insère également des gélatines colorées
  • Certaines torches bénéficient d'un variateur de température intégré 

Si ces systèmes permettent de changer la température de couleurs ils sont aussi utiles pour appliquer des diffuseurs pour atténuer la dureté de la lumière des diodes blanche.

fixation et modularité

 

On utilisera rarement une torche leds à bout de bras ( même si cela peut arriver) et s’intéresser à sa fixation prend toute sa dimension pour une utilisation en milieu naturel.

 

Comme dans le cas d'un flash cobra l'utilisation d'une source lumineuse directement attaché à la griffe porte flash de votre réflex ne permet pas de profiter de tout le potentiel d'une torche leds.

 

Je vous demande de porter attention au filetage sous la lampe directement ou sous sa mini-rotule. pour être compatible avec les différents trépieds du marché il faut que celle-ci soit du 1/4 ou du 3/8.

 

Certains modèles ont la particularité de se fixer les uns aux autres, d'autres peuvent se relier à l'aide de bras flexible ( c'est le cas de Metz avec ses flexibles FH-100 pour 15€)

 

 

Pour ma part voici quelques une de mes prises de vues personnelles avec une lampe torche en milieu naturel et une mise en scène illustrative.


Mon expérience

 J'utilise ma lampe torche à 80% prés du sol, je me sers alors comme support de mon fidèle mini  trépied muni de son attache rapide acheté pour une dizaine d'euros. Ce dispositif d'éclairage se situe la plupart du temps entre 80 et 120 cm de mon boitier reflex ( ma focal de prédilection est 150mm auquel j'adjoins le plus souvent un multiplicateur X1.4).

 

Dans le cas de prise de vues plus rapprochées ( ou d'un sujet plus petit)  je fixe la torche sur des flexibles. Je décris ici l'ensemble des accessoires que j'utilise  : Les accessoires utiles en macro/ proxy photo

 

Les nouveautés 

Outre son utilisation domestique le système d'éclairage par leds a le vent en poupe. Nos fabricants du domaine photographique l'ont bien compris et nous proposent 2 nouveautés en ce début d'année 2015. Ces produits ne sont pas tous les 2 spécifiquement adaptés à la prise de vues rapprochées mais qui nous l'interdit, notre créativité, surement pas !.

L'ADAPTALUX

Bien que ce produit soit présenté comme un produit fini, cet article n'est pas encore commercialisé et bénéficie actuellement d'une campagne de financement participative ( vous pouvez consulter l'article complet consacré à ce produit dans un liens au bas de ce billet). Peut-être commercialisé à partir de 270€ je vous laisse faire votre propre opinion sur ces illustrations.


LED LUMIE, la nouvelle gamme créative de manfrotto.

Vendue entre 49 et 119€ suivant le nombre de leds il vous faudra rajouter un jeu de filtre coloré et la rotule pour profiter pleinement de ces accessoires.

 

Conclusion personnel sur l'utilisation d'une torche LED en macro photo

 

A travers la présentation de cette technique adaptée à l'univers de la prise de vues rapprochées j'espère avoir suscité en vous de l’intérêt sur ce mode d'éclairage.

 

Dans une dimension plus subjective voici un retour personnel lié à 18 mois d'utilisation régulière en macro photo.

 

Dans le cadre d'une utilisation macro/ proxy photo et pourquoi pas packshot produit ou culinaire  je ne reviendrai plus en arrière avec mes flashs cobras. 

 

J'aime la lumière mais j'aime surtout la diriger et  façonner le rendu de l' éclairage sur mes sujets. La lampe torche LED permet cette souplesse d'utilisation. La visualisation en direct dans mon reflex permet d'affiner plus vite le rendu souhaité. 

 

Suivant son orientation lumineuse en milieu naturel et en fonction des éléments présent sur la prise de vue on peut recréer facilement des effets de profondeur ( je parle de relief et pas de profondeur de champ !) qui dirigera le regard sur l'image.

 

A titre d’anecdote j'ai remarqué que la lumière ( modéré ! ) des leds avec un effet hypnotique sur certains insectes. Ces insectes curieux restent ainsi plusieurs secondes immobiles face à cette source lumineuse permettant ainsi des prises de vues d'attitudes inhabituelles.  

 

Je vois déjà se lever des remarques m’interpellant  : normal si on vous met 96 leds dans la figure ! . Vous auriez certainement raison si j'étais cruel et dénué de bon sens ! . Cependant je peux vous l'assurer je suis très modéré dans l'intensité des leds ( je préfère la subtilité) quand je m'approche de mon sujet.

 

Bien que le potentiel  macro créatif soit immense dans l'utilisation de cette torche je suis aujourd'hui bridé sur 2 points distincts. 

  • Je souhaite complexifier mon éclairage avec 1 ou 2 torches supplémentaires
  • Il y a très peu d’accessoires pour façonner, atténuer ou concentrer la lumière de ces torches à la manière des flashs de studio. Adaptation et bricolage indispensable.

Je vous donne rendez-vous dans de prochains articles pour encore plus de démonstrations de  ma pratique photo.


Patrick GOUJON

 

Vous pourrez trouvez un complément à cet article sur ces blogs photos populaires :

Sommaire

 

 L'éclairage à la torche LED

 

1 Panorama des éclairages en macro photo

 

2 Présentation de l'éclairage LED

 

3 Quelles critères privilégier pour sa torches LED

 

4 Les nouveautés

 

5 Conclusion

 

 


J'aime cet article ...

Et je le partage !


Écrire commentaire

Commentaires : 8
  • #1

    emeline (dimanche, 18 octobre 2015 15:06)

    Bonjour et merci pour cet article ! je suis orientée photo culinaire en lumière naturelle mais je cherche justement un éclairage dans les cas où elle fait défaut. Et vous me confortez dans le choix d'utiliser des eclairages à led... J'aimerais utiliser 1 voir 2 panneaux à leds montés sur pieds, que me conseilleriez vous ? nombre de leds mini ?
    Je vous remercie et vous souhaite un agréable dimanche
    Emeline

  • #2

    emeline (dimanche, 18 octobre 2015 15:08)

    je suis allée faire un tour sur votre galerie après le message... très très jolies photos !

  • #3

    Cedric (mardi, 29 décembre 2015 14:51)

    Bonjour,

    C'est avec une grande attention que je lis et relis votre site internet qui est une excellente mine d'information pour la macrophotographie, qui a de plus le mérite de sortir des sentiers battus de part son approche plus personnelle que théorique.
    A titre personnel je débute en macro depuis le mois de mai de cette année avec l'achat d'un hybride Olympus omd10 avec un objectif macro zuiko 60mm.
    Cette discipline me passionne énormément mais je bloque dans ma pratique à cause d'un paramètre purement technique. Aussi, votre article sur l'utilisation des leds à la place d'un flash cobra me fait vous poser la question suivante : la lumière continue proposée par ce système me permettra-t-elle de m'affranchir de la vitesse d'obturation et d'obtenir ainsi des photos nettes dans tous les cas ? Mon boiter est stabilisé certes, mais une photo sur deux est floue, que ce soit celle d'un insecte ou d'une fleur, à cause de cette vitesse justement.
    Sachant que la majorité des photographes mettent un petit coup de flash cobra pour éviter ce soucis, quel est votre avis sur la question ?
    En attendant de pouvoir lire une éventuelle réponse....

    Bien photographiquement,
    Cedric

  • #4

    PATRICK " marcro art-photographie" (mardi, 29 décembre 2015 15:36)

    Merci Cédric pour ton commentaire et ton appréciation sur mon article. Je vais essayer de te répondre dans l'ordre de tes questions.

    Est-ce que l'utilisation des LEDs vous affranchira du paramètre vitesse par rapport au Flash Cobra ?

    Je dirai malheureusement Non et Je m'explique. Même si la lumière du flash est ponctuelle elle est aussi beaucoup plus puissante. La LED est un éclairage continu de faible puissance. Elle me convient pour ma part car je travaille sur trépied ( cela fait déjà un facteur de vibration en moins !) et j'allonge mon temps d'exposition car mes sujets de prédilection ne sont vraiment pas très remuants ( empuses et mantes). Il m'est souvent arrivé de shooter à moins de 1/10s ( ce qui n'est pas possible à mains levée pour une netteté optimale). Dans ce cas précis la torche LED e permet donc de visualiser en direct le rendu de ma composition mais en aucun cas d'augmenter significativement ma vitesse.
    Pour en revenir au flash cobra, vous devez être limité à la synchro X à 1/200 ou 1/250s sur votre boitier. Ce temps relativement court devrait normalement vous assurer de la netteté de votre sujet. Mais êtes - vous vraiment sur que votre flou ne provient pas de la MAP elle même ? . Si néanmoins vous avez besoin de plus de vitesse pour votre utilisation ( à main levée il me semble) alors il faudrait s'orienter vers un flash cobra puissant équipé de la synchro haute vitesse. Le flash produisant une multitude d'éclaire ( invisible à l’œil nu) , il vous ai alors possible de monter la vitesse jusqu'à 1/8000s.

    D'un point vue général et personnel sur la question de l'éclairage artificiel en macro je dirai que je suis à 100% pour quand cela ne se voit pas trop sur les clichés et qu'il à permis de sortir une belle photo avec les contraintes environnementales.

    En espérant avoir répondu à vos questions.

    Cordialement,

    Patrick

  • #5

    Cedric (mardi, 29 décembre 2015 22:35)

    Bonsoir,

    Je viens de rentrer du travail,et je suis agréablement surpris d'avoir déjà une réponse de votre part ! Merci beaucoup !
    Concernant la vitesse de mon boiter, elle est comprise entre 1/4000 et 60s.
    J'envisageais donc de m'équiper (initialement) du flash cobra Metz 64 AF-1 qui d'après la description technique permet la synchronisation à haute vitesse comme vous me l'expliquez.
    Il semblerait donc que ce soit le "minimum syndical" pour parfaire mes images ?

    Bien cordialement,
    Cedric

  • #6

    Franck (samedi, 28 janvier 2017 01:12)

    merci pour cet article qui me depanne bien. Pour un usage ponctuel et surtout en voyage , ce sera mon choix à la place de parapluies.

  • #7

    Jean-Christophe Postel (lundi, 17 avril 2017 20:26)

    Merci pour votre investigation sur l'éclairage Led pour la macro !
    J'ai moi aussi envie d'investir dans ce matériel pour "modeler" mes futures images et j'ai découvert ce produit qui offre la variation de la température de couleur (de 3200 K à 5600° K) et 1150 lux à 1 mètre :
    StarCluster 144 Vario LED Camera Light

  • #8

    robiche (mardi, 29 août 2017 07:46)

    Bonjour, je dois photographier des insectes de moins de 10 mm jusqu'à 30mm, j'ai un appareil canon et objectif macro canon de 60 mm, le tout monté sur une crémaillère. mon problème, évidemment, c'est l'éclairage (froid si possible) pour obtenir le plus de détails du corps (ponctuation, micro soies) et surtout éviter les reflets, puis conservr les couleurs. Donc, mon problème c'est l'éclairage. Merci.