Visite guidé du parc ornithologique de Pont de Gau 

Durant cette saison de vache maigre pour la macrophotographie il m'arrive quelques fois de m'essayer à la discipline de la photo animalière d'oiseaux. Habitant près de la commune des Sainte Marie de la mer, et donc près de la Camargue le parc Ornithologique du pont de Gau est un passage obligé. Le photographe animalier amoureux des oiseaux de la Camargue pourra observer ici selon les saisons des aigrettes, les mythiques flamants roses, des avocettes ou encore des ibis.

 

C'est parti pour la visite ...

Au sommaire de ce billet

 

1 l'entrée du parc ornithologique

 

2 Carte des lieux

Parcours de 1 à 10

Parcours de 11 à 16

 

3 Conseil de photographe 

Le parc sous la neige

 

4 Conclusion pour photographe

 

Information et liens utiles

 

Le site du parc

Parc ornithologique de Pont de Gau

 

Tarrif du parc : 7€50 en 2015

 

Horaire : ouverture  9h/ été

               ouverture 10/ hivers

 

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

1 L'entrée du parc ornithologique

Voici l'entrée du parc par laquelle vous allez transiter après vous être garé dans l'une des nombreuses places de parking ( ATTENTION : ne rien laisser de valeur à l'intérieur des véhicules comme le stipule un A4 à la caisse).

 

Remarque : soyez vigilant car les panneaux autoroutiers du parc ne sont pas particulièrement visibles et l'on à vite fait de faire des kilomètres pour rien.

 

Le tarif du parc en 2014 est de 7€50 .

Une fois la somme acquittée on vous remet votre ticket ainsi qu'un plan détaillé du parcours numéroté.

 

Le parc ouvre à 9h en été et 10h en hiver. Détails amusant concernant les horaires de fermeture : il n'y en a pas ! Vous pourrez donc rester pour le couché de soleil quelle que soit la saison.

 

 

2 La carte des lieux


En synthèse vous pourrez apercevoir 2 parcours assez distincts : de 1 à 10 et de 11 à 16. Pour avoir parcouru l'ensemble du parc en 1 seule fois j'ai avalé les 4km en 1h15-1h30 en marchant nonchalamment.



Les photos miniatures présentes dans cet article sont pour la très grande majorité cliquable. Vous pourrez alors apprécier l'image dans une taille avoisinant les 800 pixels.

Même si vous ne souhaitez pas agrandir les images, n’hésitez pas à promener le curseurs de votre souris dessus, vous verrez peut-être apparaître un complément d'information.

C'est parti pour la visite du parc ...

La première partie du parc comporte les infrastructures du parc tel que les toilettes et la buvette ( Les tarifs des boissons et casses croute y sont très raisonnable). Au début du parc vous aurez un parcours éducatif très bien illustré et expliqué sur la faune présente ici. Soyez curieux !

 

Si la majorité des espèces se trouvent en liberté, le parc dispose également de quelques grandes volières ( j'espère que le terme est bon !) avec des espèces assez emblématiques tels que hiboux, cigognes noires et autres rapaces.

Premier parcours de 1 à 10

L'identification du chemin est facilitée par des balises numérotées ainsi que des flèches directrices pour nous indiquer le sens de la visite ( comme celles représentées ci-contre).Le plan fourni à l'entrée du parc vous sera utile pour vous repérer et vous indiquer la distance éventuelle à parcourir jusqu'au prochain checkpoint.

 

Si vous voulez voir des flamants roses c'est ce parcours qu'il vous faudra choisir. En effets les étangs sont nombreux et les flamants y sont très très présents ( parfois trop). il est possible si vous ne faîtes pas de gestes brusque et que vous n'êtes pas au milieu d'un groupe de touristes bruyant d'approcher les groupes de flamants parfois à moins de 2 mètres. 

 

Comme je souhaite volontairement que cette visite soit plus illustrative que explicative, voici un éventail des panoramas que vous verrez lors de cette première partie de la visite.

 

Voici un mirador ( ou tour ??) offrant une vraie vision de 360° sur la Camargue environnante.

Une belle plate forme dans ce parcours sur une belle étendue d'eau. Très utile pour guetter l'envol des flamants roses tous les soirs.

au même endroit ... mais en hivers !

Sur le parcours vous pourrez observer également un magnifique arbre qui fait office de héronnière

 

A présent voici d'autres clichés de flamants roses pris dans cette même partie du parc. Il faut savoir que les responsables du parc apportent 2 fois par jour des compléments alimentaires. Il me semble que c'est aux environs de 10h et 15-16h mais ces horaires ne sont pas totalement fixe et varient quelque peu entre l'été et l'hiver. Encore une fois si vous voulez voir de grandes scènes de décollage ... ou d’atterrissage sachez vous placer au bon endroit et déclenchez !

Voici une illustration du phénomène.

 

Parcours de 11 à 16

Cette deuxième partie du parc est la plus étendue et donc ... la plus pédestre. Vous trouverez tout au long du parcours ( très bien balisé encore une fois !)  une multitude de petits ponts comme ceux représentés ci-dessous( je sais que ce détail n'apporte pas grand chose mais j'aime bien les petits ponts).

Le premier pont que vous allez emprunter est une véritable passerelle servant de point de vue qui relie les 2 parcours.

 

Si le chemin est plus long les étendues d'eau y sont beaucoup plus vastes aussi !

Si la proximité avec certaines espèces est une certitude, pouvoir photographier en toute discrétion est un autre point positif de ce parc de passionnés. En effet plusieurs affûts sont implantés tout au long de ce parcours et les chemins pour s'y rendre sont souvent bien dissimulés par la végétation. Après tout est une affaire de silence.

 

Voici quelques affûts tout au long de ce parcours avec une idée du panorama visible à travers les ouvertures.

Les différents affûts que propose le parc

Un autre version grand luxe avec banc ! 

Voici un affût particulièrement spacieux et ... sur 1 étage ! En quelque sorte un affût duplex ! Je vous laisse regarder les photos  mais sachez que la vue est vraiment sympa. Je rêve secrètement de photographier une buse sous la pluie posée tranquillement sur ce majestueux arbre mort à côté de cet affût.

En ce qui concerne la vue ... ça sera la surprise quand vous viendrez !

Conseil de photographe amateur à ... photographe amateur !

 

Vous l'aurez compris c'est ici que vous pourrez photographier à volonté ces emblématiques oiseaux de la Camargue. Cependant afin de réaliser des photos le plus esthétiques possible voici  quelques conseils en vrac :

 

1 Choisissez plutôt un temps couvert ( mais lumineux !) pour photographier au mieux ces oiseaux majestueux  sous peine de cramer leurs plumages. le contraste entre le gris du ciel et le rose des oiseaux n'en sera que meilleur.

 

2 A défaut de temps couvert ( on est dans le sud quand même !) privilégiez les fins de journées. Pourquoi les fin de journées ? ben ... parce que le parc ouvre à 9h l'été et 10h l'hiver et que le soleil est déjà bien haut à cette heure. Si le parc a une heure d'ouverture il n'a pas d'horaire de fermeture !

 

3 Eviter si possible les week-ends pour un peu plus de tranquillité car le parc à une certaine notoriété et les photographes ( ou les promeneurs peuvent être nombreux !) . 

 

4  Venir au parc c'est bien , revenir c'est mieux et vous aurez même  vos coins préférés. Le parc propose des tarifs pour la journée,  6 mois et 1 an.

 

5 N’hésitez pas à discuter avec les personnes du parc car en plus d'être sympa et serviable cela fait toujours plaisir de discuter avec des personnes qui aiment leur métier.

 

6 Faîtes attention quand vous photographiez les oiseaux du parc de ne pas inclure des éléments humains ( affût, bordures d'étang ...) cela fait toujours rager après coup ... sauf si vous aimez passer du temps en post-traitement.

 

Le parc ornithologique de Pont de Gau sous la neige

Tous les 5 à 6 ans le parc ornithologique de Pont de Gau se couvre d'un manteau blanc d'environ 10 cm ( parfois plus). Il a neigé aux Saintes Marie de Mer en 2009 et cette année en février 2015.

La neige n'est pas un problème en soi pour les flamants qui se serrent les uns contre les autres. Même si d'habitude on peut encore observer quelques parades amoureuses en février, la neige calme les ardeurs de ces oiseaux qui sont beaucoup plus calmes.

 

Comme indiqué précédemment la neige a peu perturbé le comportement des flamants roses en ce mois de février 2015. Cependant l'épisode de froid qui a perduré les jours suivants à été dramatique pour le bien-être des flamants roses. Les étangs avaient gelé. Un étang qui gèle bloque le flamant dans la glace mais l'empêche également de se nourrir. La neige qui s'est abattu abondamment a aussi provoqué d'important dégâts sur les volières et d'autres infrastructures du parc. le contraignant à fermer ses portes au public pendant 4 jours.

Conclusion pour le photographe nature qui partira à Pont de Gau

 

En guise de conclusion j'espère vous avoir donné envie de découvrir ce parc ornithologique.

 

 

J'ai volontairement abordé cette visite sous un angle très matériel, structure, commodités ou pratico-pratique pour les photographes animaliers.

Je souhaite cependant dans ces dernières lignes élargir la discussion en mentionnant que le pont de Gau c'est aussi :

 

1 une association qui a pour vocation d'aider le parc dans différentes missions lié à l’environnement ( sensibilisation, protection ou encore éducation).

2 Un centre de soin qui a vu le jour il y a maintenant plus de 30 ans.

 

Il faut garder à l'esprit que l'idée de faire ce petit papier m'a pris il y a quelques mois et nous sommes en hiver. Mes images illustratives ne concernent donc que quelques fragments de la vie qui s'y déroule et les différentes saisons de l'année apportent son lot d’événements au parc tels que :

 

1 La mue des flamants roses en hiver

2 La migration des différentes espèces d'oiseaux sur de nombreux mois ... avec de nombreuses espèces.

3 Si la majorité des espèces animales mises en valeur sont des oiseaux ici, ne passez pas pas à côté des ragondins, libellules etc ...

 

Je ne vais pas me répéter sur mes petits conseils photographiques mais je rajouterais simplement ceci :

 

Si vous venez ici à la belle saison n'oubliez surtout pas votre anti-moustique ou alors sortez couvert !

 

N'hesitez pas à faire un tour sur le site officiel du parc :

 

PARC ORNITHOLOGIQUE DU PONT DE GAU

 

Si le site a le mérite d'exister et d'être complet avec des informations détaillées je regrette néanmoins son manque d'actualisation. En effet cela fait plusieurs années qu'une fenêtre type spam nous averti dès notre arrivée sur la page d'accueil que le forum est momentanément indisponible. J'aurai aimer également me délecter de vraies news du parc car celles présentent sur le site date de 2009 et je reste vraiment sur ma faim !

 

Heureusement pour me rassasier il y a Facebook et un groupe beaucoup plus actif que le site pour se tenir informé de toutes les actualités :

 

Association des amis du parc ornithologique de pont de Gau (A.A.P.O.P.G)

 

je vous laisse sur ces dernières images et n'oubliez pas de cliquer sur J'aime pour suivre tout mes partages.

 

Cordialement,

 

Patrick GOUJON


J'aime cet article ...

Et je le partage !


Écrire commentaire

Commentaires : 8
  • #1

    Thierry (dimanche, 03 mai 2015 12:29)

    Merci beaucoup pour cette visite guidée. Nous allons nous y rendre lors de nos vacances en septembre. J'ai encore plus hâte d'y aller.

  • #2

    Guy P. (samedi, 16 mai 2015 21:34)

    Contrairement à ce que dit votre titre, Pont de Gau ne se situe pas dans le Gard mais dans les Bouches du Rhône !

  • #3

    Patrick GOUJON (samedi, 16 mai 2015 21:40)

    Merci Guy pour m'avoir aidé à rétablir la vérité. Bonne soirée,
    Cordialement,
    Patrick

  • #4

    LVH (mardi, 09 juin 2015 18:28)

    Merci pour ces infos pratiques. Je m'y rends fin Juin pour photographie l'ornithologique.

  • #5

    Patrick GOUJON photographie (mardi, 09 juin 2015 18:35)

    De rien LVH, je te souhaite de bonnes photos et un bon séjour ornithologique.
    Cordialement,
    Patrick

  • #6

    nini (mardi, 12 avril 2016 17:41)

    Merci de nous montrer ces magnifiques images.
    Nous y serons avec nos petits enfants en fin de semaine.

  • #7

    Marc (vendredi, 08 juillet 2016 18:01)

    bonjour et merci pour cette présentation du parc; les ouvertures dans les affûts sont-elles assez grandes pour un 2,8/400 mm ?

  • #8

    Dominique Braud (lundi, 28 novembre 2016 18:29)

    Patrick,
    Un grand merci pour ces infos super pratiques. Je serai en Camargue en mai prochain pour y photographier les chevaux sauvages et compte faire un détour de plusieurs jours au parc pour photographier les flamants. Organiser un voyage en détails depuis les USA où j'habite depuis 35 ans (je suis un corrézien expatrié) n'est pas toujours facile mais grâce à ton guide du parc j'ai acquis de précieux renseignements, fournis avec les yeux d'un photographe, introuvables sur d'autres sites, y compris celui du parc même. Je t'en suis très reconnaissant.
    Dominique